L’auxiliaire de vie sociale permet le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées. Il effectue un
accompagnement social et un soutien dans leur vie quotidienne. Il aide à faire (stimuler, accompagner, soulager,
apprendre à faire) et/ou faire à la place d’une personne qui est dans l’incapacité de faire seule les actes ordinaires de
la vie courante.

Ses missions se situent à plusieurs niveaux :
Une aide dans les actes essentiels du quotidien 
Une aide à la toilette, à l’habillage, préparer les repas, le couvert, aider à la mobilisation, aux courses, réaliser
certaines tâches du quotidien et favoriser la participation de la personne aidée « faire faire », « faire avec » ou
« faire à la place ».

Un soutien moral et social.
Réconforter la personne, la distraire, l’accompagner lors de sorties mais également l’aider à prendre soin
de son apparence (coiffure, maquillage, choix des vêtements…). Tout est mis en œuvre pour stimuler la
personne et lui assurer une vie sociale et relationnelle. L’auxiliaire de vie sociale veille au maintien ou au
retour à l’autonomie de la personne et évite son isolement.
Observation et prévention.

L’auxiliaire de vie sociale repère les capacités et les difficultés de la personne, ses besoins et ses attentes. Il
met en œuvre un accompagnement adapté à sa situation, soit en l’aidant, soit en se substituant à la
personne lorsque celle-ci est manifestement dans l’incapacité d’agir seule.

top